Le blog HG des TES 2

TES2 - travail pour mardi 21 mars

18 Mars 2017 , Rédigé par prof Publié dans #TES : Agenda HG

TES - travail pour mardi 21 mars :

  • Apporter les affaires de géo
  • Bien relire le cours et poursuivre le mise en fiches.
  • Répondre aux questions du travail préparatoire au cours sur l'"Afrique
  • Lire les articles du blog sur l'Afrique. - cliquez ici

TES - travail pour jeudi 23 mars :

  • Apporter les affaires de géo
  • Sur feuille, répondre aux questions page 225 sur l'Afrique du Sud.
  • Réaliser le croquis sur l'Afrique. Sujet : "Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation" (pour télécharger la légende et le fond de carte, cliquez ici)
  • Compléter le plan détaillé de composition - Pour le télécharger cliquez ici
  • Lire le poly 5 sur l'Afrique du Sud - Pour le télécharger, cliquez ici

TES - travail pour samedi 25 mars :

  • Apporter les affaires d'histoire (Cours les médias)
  • Compléter les poly 1 (sur affaire Dreyfus), poly 2 (sur 1940) et poly 3 (sur mai 1968) - Pour télécharger les polys, cliquez ici.

Suite du cours Thème géo 3b : L'Afrique, les défis du développement.

- Télécharger les documents du cours : cliquez ici

II - Le continent africain face au développement et à la mondialisation

A) Les atouts de ce continent lui permettent de s’insérer dans la mondialisation.

3) Des dynamiques certaines

  • Croissance économique forte (2000-2010 : 6% pour le continent, pays pétrolier + de 10% ) mais en panne depuis 2008.

TES2 - travail pour mardi 21 mars
  • diminution des dettes publiques

  • Explosion des exportations (doc 8 page 217 - la part de l'Afrique dans les exportations mondiales augmentent depuis 10 ans = rupture historique)

  • Révolution des télécommunications : utilisation massive des NTIC.- doc 7 page 217

  • Intensification des mobilités intracontinentales

  • Emergence classe aisée et moyenne :

Doc 4 page 293 (les classes moyennes représentent 1/3 de la pop africaine soit 350 millions) qui se constituent dans les grandes villes, tournées vers la consommation = essor des marchés intérieurs.

TES2 - travail pour mardi 21 mars
  • Forte métropolisation : les très grandes villes africaines sont des relais locaux de la mondialisation - voir carte des métropoles page 237

 

Conclusion : certains prédisent une émergence comme celle de l'Asie des années 80 pour l'Afrique. Mais le relais entre l'économie de rente et l'industrialisation tarde.
=> 80 % des exportations africaines sont des matières premières. Notion de primarisation (voir poly 2 note de bas de page)

Réalisation d'un schéma : l'Afrique, une intégration croissante dans la mondialisation.

La légende du schéma :
I – Des atouts nombreux
Territoire riches en ressources agricoles, énergétiques et minières
Région de tourisme international (balnéaire et culturel)

II – Des flux croissants
flux de marchandises brutes (agricoles, hydrocarbures, minières, agricoles...) ou illicites, migratoires
flux de capitaux : IDE entrants, transferts des migrants, aide publique au développement

III – Les espaces privilégiés de (ou propices à) l’insertion dans la mondialisation
principal port
Interface maritime majeure (medit, Golfe de Guinée et Afrique du Sud)
métropole, porte d’entrée de la mondialisation

TES2 - travail pour mardi 21 mars

B) Cependant, l’Afrique est un continent en retard et il reste de grands défis à relever

Introduction : L'Afrique cumule les indicateurs défavorables.
Problématique : Le continent africain est-il en mesure de relever les défis auxquels il est confronté.

1) Les défis démographiques : améliorer les conditions de vie d'une population globalement pauvre et en pleine croissance.

* Plus forte croissance démographique de la planète. Pop X par 4,5 de 1950 à 2010, prévisions de 2 milliards en 2050.

Explications : Les pays d'Afrique sont en train de réaliser leur transition démographique.
Fécondité reste très élevée, diminution mortalité et hausse de l’espérance de vie (57 ans en moyenne).

* Une population très jeune : 40 % a moins de 15 ans. Cela pose le problème de la scolarisation qui reste défaillante et de l’accès à l’emploi.
Cette jeunesse désoeuvrée est source d'instabilité.

* Une croissance surtout urbaine. 40% de la population vit en ville.
Explosion urbaine entraîne le développement des bidonvilles

* Défi posé à l’agriculture pour nourrir une population toujours plus nombreuse et urbaine.

Conclusion : une croissance démographique qui doit accompagner la croissance économique et non pas l'absorber.

2) Le défi du développement durable (économique, social et environnemental).

Développement durable : Notion récente de l’ONU
Développement durable (définition page 262)
Un outil : l'IDH. Mais il faut aussi prendre en compte l'environnement.

Développement durable qui permet le mieux être des populations sans remettre en cause l'avenir des générations futures.
Poly 2
- Volet social
- Volet économique - Notion de primarisation (voir poly 2 note de bas de page). Urgence de l'émergence et donc de la diversification économique.
- Volet environnemental

Conclusion : L'urgence reste au développement mais les aides internationales sont conditionnées à des mesures environnementales.
Cela entraîne de nombreuses critiques :
Exemple : Sylvie Brunel, géographe, spécialiste de l'Afrique.

=> Pour obtenir de l’aide, les Etats ont intérêt à créer des réserves naturelles plutôt que de développer l’agriculture. C'est le « retour de l’imagerie coloniale de la jungle et de la girafe » Sylvie Brunel.


3) Des défis politiques et de gestion
54 Etats en Afrique
* Le retard de développement s’explique par la nature des Etats (majoritairement autoritaires) et souvent en faillite au début des 90’ (décennie du chaos).

=> Le manque de démocratie et la corruption maintiennent au pouvoir des chefs d’Etat durant de longues années
=> Fonctionnement comme une machine d’extraction-redistribution de la rente au profit d’un petit groupe de privilégiés - doc 13 page 221
=> La faiblesse des Etats favorisent l’implantation de trafics illégaux internationaux
=> La faiblesse des Etats expliquent les économies sous influence des FTN.

* Instabilité et guerre.
Carte page 212.
Ce n’est plus la situation d’avant 2000 : où la guerre était devenue un moyen d’obtenir des richesses, plus efficacement que la paix.

Mais toujours zones de fortes tensions : ARC DE CRISES

  • Mali, Niger, Centrafrique

  • Darfour, marges du Soudan,

  • Marges de la RDC

  • Tensions internes en Côte-d’Ivoire, en Libye,

  • Sahara (zone grise)

Peur d’une déstabilisation de toute la région car zone fragile.
Le défi est donc d’assainir les systèmes politiques internes et de réinvestir la "rente" dans le développement interne.

* Vers une réelle indépendance.

Maintien de relations de dépendance à l'égard des anciennes puissances coloniales. Néocolonialisme. Mais cela évolue car diversification des parteniares notamment commerciaux (Chine, Inde, EUA...).

A venir

C) La mondialisation creuse les écarts et ce à toutes les échelles.

TES2 - travail pour mardi 21 mars

Le Dessous des cartes

Partager cet article

Commenter cet article